L’élection Malaisienne de 2013 vu par les chauffeurs de taxi

L’élection Malaisienne de 2013 vu par les chauffeurs de taxi

Je suis allé en Malaisie pour un business trip pendant quelques jours et j’en ai profité pour demander à tout les chauffeurs de taxi se qu’ils pensaient des élections qui arrivent. Pour faire un rapide tour d’ensemble, le 5 mai 2013, les Malaisiens vont voter pour un nouveau gouvernement. Le groupe politique au pouvoir, le Barisan Nasional, y est depuis l’indépendance du pays, soit un peu plus de 50 ans. Le gouvernement actuelle est de plus en plus contesté et montre des vrais signes d’inquiétude. C’est la première élection ou le gouvernement à réellement la possibilité de basculer.

Drapeaux de tous les bords politiques dans toutes les rues

Drapeaux de tous les bords politiques dans toutes les rues

Premier chauffeur, Malais

Il n’aime pas le premier ministre actuel, et aussi sa femme qui à une réputation de dépensière. Il m’a raconté que c’est le premier Premier ministre à avoir créé un bureau de la First Lady (FLOM) qui fut vivement critiqué. Il est complètement conscient que la volonté actuelle du gouvernement de donner des sous aux gens (1000RM à tous les employés de Petronas, aide pour les étudiants) sous couvert de conditions économiques a un but politique. Il a aussi critiqué le fait que les membres du Barisan Nasional ont des facilités pour obtenir des logements que les autres n’ont pas. Il aimerait du changement dans le paysage politique actuel.

Second chauffeur, indien

Il a critiqué le gouvernement actuel en disant que le Barisan Nasional ment au peuple et utilise l’argent du peuple pour leur propre bénéfice. Le climat actuel n’est pas sain pour les races minoritaires (chinoises et indiennes) et entraine une fuite des cerveaux des étudiants Malaisiens non-malais vers l’étranger. Il trouve que même les Malais se plaignent à cause des opportunités business perdues car ils ne sont pas membres du Barisan Nasional et il est conscient des récupérations politiques des distributions d’argents.  Pour lui, l’opposition a peu de chance de l’emporter mais par contre faire perdre la majorité absolu du Barisan Nasional au parlement est possible.

Troisième chauffeur, malais (vivant dans un petit village à 60km de Kuala Lumpur louant une maison pour 300RM par mois)

Il est plutôt satisfait du gouvernement actuel. Il trouve que la situation économique est bonne et dynamique et que les gens disposent de ce qu’ils ont besoin.

Quatrième chauffeur, indien

Il pense que les gens sont loin d’être stupides et qu’ils peuvent voter pour qui ils veulent bien qu’ils reçoivent de l’argent du Barisan Nasional ou qu’ils voient des drapeaux fleurir de partout. Pratique qu’il trouve d’ailleurs ridicule, ce n’est pas le nombre de drapeaux qui va influencer le vote. Il n’est pas vraiment convaincu par la force politique de l’opposition qui est composé de quatre partis avec des vues divergentes qui risquent de faire stagner le pays en ayant une cohabitation douloureuse s’ils sont élus. Il a en particulier peur du parti islamique radical qui veut transformer la Malaisie en pays islamique. Il est satisfait du Premier ministre actuel qui fait son boulot correctement (en opposition avec un ministre antérieur). Il pense que le Barisan Nasional gagnera les élections.

Cinquième chauffeur, indien

Il trouve que le gouvernement actuel favorise beaucoup plus les malais pour les bourses scolaires par rapport aux chinois ou indiens et au niveau des logements, il m’a expliqué que le Barisan Nasional négociait avec les promoteurs immobiliers une réduction de 7 à 15% pour les malais qui veulent acheter un logement, sinon le projet n’est pas approuvé. Il a lui aussi peur du parti islamique radical dans l’opposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *