Cloud 9 – jour 2, Barramundi Gorge et Ubirr

Cloud 9 – jour 2, Barramundi Gorge et Ubirr

Comme la plupart des jours pendant mon voyage, on se lève tôt, le camp est rapidement plié. En route dans notre gros 4×4 pour 1 à 2 heures de route (on perd facilement la trace du temps et les distances sont tellement grandes en Australie que le moindre déplacement prend au moins 1 heure).

Clairière le long du trajet

Clairière le long du trajet

Un dingo sauvage

Un dingo sauvage

Le premier arrêt de la journée est Barramundi Gorge. Le chemin pour s’y rendre est relativement praticable et une voiture suffit lors de la saison sèche. Le sentier pour y arriver fait 2 kilomètres de long à travers le bush australien.

Panneau avant d'accéder à Barramundi Gorge

Panneau avant d'accéder à Barramundi Gorge

Le sentier que l’on a pris nous mène vers le sommet de Barramundi Gorge. Il commence par des passerelles en bois à travers une végétation luxuriante. Au bout de quelque minutes, la végétation s’éclaircie pour laisser place à des rochers et quelque minutes après on arrive au sommet. On y trouve des petites piscines communicantes au milieu des rochers qui se déversent dans un petit lac. Après tant d’effort l’eau est vraiment rafraîchissante. Le guide qui est un habitué du lieu nous fait découvrir un petit passage secret sous l’eau entre 2 piscines.

Cours d'eau à l'origine de la cascade

Cours d'eau à l'origine de la cascade

Le petit lac vu du haut

Le petit lac vu du haut

Une fois les photos prises depuis le point de vue magnifique du sommet, on reprend le sentier en sens inverse pour aller au niveau du lac. Le chemin suit la rivière formée par le lac, au fur et mesure que l’on se rapproche du lac, la végétation deviens plus rare et le soleil vraiment assommant (le port de la casquette ou d’un chapeau est plus que recommandé). Après plusieurs minutes d’effort, nous voila récompensé, Barramundi Gorge s’offre à nous.

Le long du chemin pour accéder au lac

Le long du chemin pour accéder au lac

Barramundi Gorge

Barramundi Gorge

L’après-midi, on se dirige vers Ubirr. En chemin on rencontre d’impressionnant nid de termites (jusqu’à 4 mètres de haut).

Nid de termites

Nid de termites

Ubirr est une formation rocheuse surplombant une vaste plaine. L’endroit fut habité par des aborigènes pendant de nombreuses années comme en témoigne les nombreuses peintures anciennes. Les peintures visible actuellement recouvre de nombreuses couche de peintures plus anciennes, les aborigènes se contentant de redessiner par-dessous pour raconter une autre histoire.Le chemin balisé depuis le parking nous fait passer devant les différentes galeries de peintures et on s’arrête en particulier devant la dernière, notre guide nous a compté une des histoires représentées et nous à expliqué que c’était l’un des moyen de transmission du savoir vers les enfants.

Un chasseur

Un chasseur

Un poisson

Un poisson

Le chemin fini en escaladant les rochers. Une fois au sommet on a une vue magnifique sur une immense plaine inondable.

Plaine de la terre d'Arnhem

Plaine de la terre d'Arnhem

Le soir on s’est arrêté dans un camp à Jabiru, la seule « ville » de Kakadu National Park.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *